Report au PMU: Mode de Calcul et Principe

S’il y a bien un jeu pouvant générer de très gros bénéfices, il s’agit bien du report. Le report de gains de PMU est une formule de mise voisine des paris sportifs combinés. Il s’agit d’effectuer des paris simples sur au minimum 2 courses d’une même réunion en ayant au préalable déterminé si tout ou partie de vos gains seront réinvestis dans la course suivante afin de déclencher un effet de levier et ainsi multiplier vos gains potentiels.

L’objectif d’un report de gain vise donc à engager des tickets à fortes côtes, à la manière d’une grille de loto foot où il vous faudra enchaîner les pronostics gagnants. Cependant le calcul du report peut s’avérer difficile lorsque vous êtes néophyte.

Placer vos paris simples sur PMU avec l’option report suppose que l’argent que vous remportez est réinvesti d’une course à l’autre. Ainsi, si vous parvenez à pronostiquer plusieurs bons résultats d’affilée, la cote totale de votre pari est multipliée. Bien sûr, si vous perdez dès votre première course, le report n’est plus possible car vous n’aurez pas de gains à reporter. Afin de bien comprendre ce phénomène, prenons un exemple concret :

2 tickets en jeu simple classique :

  • Vous jouez le numéro 5 gagnant  dans la 2ème course pour 1.50 euro. Sa cote est de 3 : en cas de victoire vous remportez donc 4.50 euros (3 x 1.50)
  • Puis vous jouez le numéro 8 gagnant dans la 3ème course pour 1.50 euros. Sa cote est de 4 : s’il gagne vous empochez  6 euros (4 x 1.50)
  • Avec ces deux paris simples gagnés vous remportez 10.50 euros

Les mêmes paris mais cette fois avec un ticket PMU report :

  • Le premier pari vous rapporte toujours 4.50 euros mais ces gains sont reportés intégralement sur le pari suivant
  • Donc cette fois vous jouez le numéro 8 dans la 3ème course pour 4.50 euros. Sa cote est de 4 : s’il gagne vous empochez 18 euros (4 x 4.50)
  • Avec ce ticket report vous remportez 18 euros

On s’aperçoit que l’effet levier est bien visible lorsque les gains sont reportés d’une course à l’autre. L’inconvénient réside dans le fait de devoir enchaîner les bons pronostics et fait donc prendre plus de risques au parieur.

Il existe différents paramètres avec lesquels vous pouvez moduler le report à votre guise :

  • Vous avez la possibilité de décider quelle part de votre gain est reportée sur la course suivante
  • Vous pouvez jouer votre report en gagnant et/ou placé

Ces options vous permettent de prendre des tickets plus ou moins risqués selon la stratégie voulue. Maîtriser le report requiert une certaine expérience, mais cela peut s’avérer payant sur le long terme.

Comment se calcule le prix d’un ticket au report ?

Le coût d’un ticket avec l’option report de PMU varie selon le nombre de paris engagés et la mise que vous aurez déterminée. 

Rappelez-vous que pour tous paris PMU simples, la mise de base est de 1,50 euros ce qui va compliquer le calcul du report par la suite.

Pour calculer le tarif d’un report PMU, il suffit d’effectuer 2 opérations :

  • Pour chaque course, multipliez entre eux le nombre de paris que vous avez engagé (un cheval joué gagnant et placé compte pour 2 paris)
  • Le résultat obtenu ci-dessus doit être multiplié par la mise de départ

Afin de mieux comprendre la formule pour déterminer le prix de votre ticket, prenons un exemple :

  • Vous décidez de parier sur 2 courses. Dans la 1ère, vous jouez 2 chevaux l’un gagnant l’autre placé. Dans la 2ème, vous jouez 1 cheval gagnant/placé.
  • Vous avez donc 2 paris dans la 1ère course à multiplier par 2 paris dans la 2ème soit 4 paris au total.
  • Pour une mise de base de 1,50 euros, cela fait : 4 paris x 1,50 euros = 6 euros

Dans notre exemple, le ticket avec option report coûte 6 euros.

Comment effectuer le calcul du report ?

Une fois le principe de jeu compris, il faut maintenant s’intéresser à la partie la plus ardue de ce mode de pari : le calcul du report PMU

Comprendre le phénomène de chute :

Sur PMU, la mise de base est de 1,50 euros. Or la somme de votre gain ne sera que très rarement un multiple 1.5. De fait, il vous restera ce que l’on appelle la chute qui est un gain que vous ne pouvez pas reporter sur la course suivante et qui vous est définitivement acquis.

Cela veut dire que même après avoir échoué dans vos derniers pronostics du ticket report, si votre premier résultat est bon, vous pourrez presque tout le temps récupérer cette chute.

A noter quelorsque vous remplissez votre ticket, vous avez la possibilité de choisir la part des gains que vous souhaitez reporter. Pour cela, dans l’onglet « Mise reportée » choisissez la partie de vos gains que vous souhaitez miser sur la ou les courses suivantes. Vous pouvez reporter directement la moitié de vos gains ou déterminer un nombre de mise de base (de X 1 à X 1.000).

Maintenant pour faire le calcul du report PMU exact, il s’agit d’effectuer des opérations :

Prenez tous les paris engagés sur toutes les courses de votre ticket report et multipliez les par leurs côtes respectives en cas de succès.

Exemple :

  • 2 chevaux, le 2 et le 5 joués gagnant/placé dans la course 1
  • 2 chevaux le 6 et le 2 joués gagnant/placés dans la course 2

Dans cet exemple, on s’aperçoit que 16 paris ont été engagés, car il existe 16 « façons » possibles de gagner en fonction des différents scénarios possibles (cet exemple de ticket report vous coûterait 24 euros soit 16 fois la mise de base 1.5 euros).

Une fois les courses terminées, les résultats sont tombés comme suit :

  • Course 1 : le 2 a gagné et a rapporté 4.60 euros en gagnant et 1.40 euro placé / le 5 est arrivé placé et a rapporté 1.30 euro
  • Course 2 : le 6 a gagné et a rapporté 8 euros gagnant et 3 euros placé / le 2 n’était pas à l’arrivée

A présent il faut envisager toutes les possibilités soit 16 lignes de calcul de report :

Les nombres en titre des lignes de calcul correspondent au numéro de la course et du cheval  (ex: 102 = 1ère course cheval numéro 2)

102/202 (placé/placé)   

Sans gains
Sans gains
((1.3×1.50=1.95)-1.5=0.45)+(1.5×0=0)=0.45€
((1.3×1.50=1.95)-1.5=0.45)+(1.5×0=0)=0.45€

102/206 (placé/gagnant)

Sans gains
Sans gains
((1.3×1.50=1.95)-1.5=0.45)+(1.5×8=12)=12.45€
((1.3×1.50=1.95)-1.5=0.45)+(1.5×3=4.5)=4.95€

105/202 (gagnant/placé)

((4.6×1.50=6.90)-6=0.9)+(6×0=0)=0.90€
((4.6×1.50=6.90)-6=0.9)+(6×0=0)=0.90€
((1.4×1.50=2.10)-1.5=0.6)+(1.5×0=0)=0.60€
((1.4×1.50=2.10)-1.5=0.6)+(1.5×0=0)=0.60€

105/206 (gagnant/gagnant)

((4.6×1.50=6.90)-6=0.9)+(6×8=48)=48.90€
((4.6×1.50=6.90)-6=0.9)+(6×3=18)=18.90€
((1.4×1.50=2.10)-1.5=0.6)+(1.5×8=12)=12.60€
((1.4×1.50=2.10)-1.5=0.6)+(1.5×3=4.5)=5.10€

Total : 106.8€

Quoiqu’il faille s’armer de patience si vous n’avez pas l’habitude de parier de cette façon, on s’aperçoit dans cet exemple que le calcul du  gain PMU généré par le report est plutôt intéressant.

Vous l’aurez compris, le report peut très vite multiplier votre mise de base et ce même en choisissant de parier sur des chevaux à petite cote. Le montant de votre mise de base aura lui aussi une influence sur le montant total de vos gains. Le report reste l’un des jeux préférés des turfistes qui voit en celui-ci un bon moyen de remporter de jolis sommes facilement à condition d’avoir de bonnes intuitions concernant les chevaux choisis.